Le plancher chauffant est-il encore synonyme de confort ?

plancher chauffantLe plancher chauffant : un mode de chauffage hérité de l’antiquité romaine

Les villas et les thermes romains disposaient déjà d’un chauffage par le sol qui fonctionnait sur le principe de l’hypocauste. De l’air chaud ou de la vapeur circulaient dans des conduits placés sous le sol.

Après la chute de l’empire romain, ce système de chauffage avait disparu. Il a été remis au goût du jour dans les années 1930 par des architectes comme Frank Lloyd Wright.

Mais c’est surtout à partir des années 60 que le chauffage par le sol s’est développé, sur un principe similaire à celui de l’époque romaine avec de l’eau chaude circulant sous le plancher pour le réchauffer. Par convection l’air ambiant se réchauffait.

Ces planchers « chauds » avaient de nombreux inconvénients : température du sol trop élevée entraînant des problèmes de circulation sanguine, mauvaise répartition des masses d’air chaud, et déperditions thermiques importantes.

Le chauffage par le sol à basse température

Pour remédier aux problèmes des premiers planchers chauffants, on est ensuite passé à l’ère des planchers chauffants basse température, dans lesquels la température ne dépasse pas 21° à 24°.

Il existe même des possibilités de plancher chauffant en hiver et rafraîchissant en été, un peu comme les climatiseurs réversibles.

Dans les années 1990 et 2000, un plancher chauffant était le signe d’une maison particulièrement confortable.

Le plancher chauffant en construction BBC

Avec le développement récent de la construction BBC, et plus encore avec le passage à la norme RT 2012 qui s’impose à toutes les constructions nouvelles à partir de janvier 2013, on peut s’interroger sur l’intérêt d’utiliser le chauffage par le sol.

Plus une maison est isolée en hiver, plus la température des parois intérieures est élevée. Par une température extérieure de -10°, on obtient sans plancher chauffant une température de carrelage de 13 ° pour une maison mal isolée, mais de 18° pour une maison conforme RT 2012. Avec un plancher chauffant, ces températures seraient respectivement de 27 ° et 22 °. C’est à dire que plus la maison est isolée, plus le gain de température de surface du plancher chauffant est minine.

Dans le même temps, si l’on compare l’impact d’un chauffage type panneaux radiants avec celui d’un plancher chauffant, on se rend compte que la température est beaucoup mieux régulée avec des radiants.

La montée en température est beaucoup plus rapide avec des radiants qu’avec un plancher chauffant, puisque pour augmenter la température intérieure de quelques degrés, il faut 15 mn aux radiants et 3 h au plancher chauffant.

Et à l’arrivée des apports solaires en cours de matinée hivernale, les radiants s’ajustent immédiatement alors que l’inertie thermique d’un plancher chauffant continue d’irradier des calories importunes. Quelques systèmes récents de planchers chauffants (Fermacel…) visent à réduire leur inertie thermique.

Dans les années 2010, en Provence, un plancher chauffant devient le signe d’une maison sous-isolée.

Economies d’énergie et coût de la construction

L’utilisation d’un plancher chauffant par rapport à des radiants génère un surcoût de construction de l’ordre de 50 € / m2 pour un plancher chauffant électrique et 130 € / m2 pour un plancher chauffant couplé à une pompe à chaleur.

Dans une maison très isolée en Provence, le chauffage ne fonctionne que quelques semaines par an lors de températures extérieures très basses. Pour une maison RT 2012, la consommation de chauffage est inférieure à 200€/an pour une maison de 100m². La pompe à chaleur permet d’économiser environ 100€/an, ce qui couvre à peine son coût d’entretien.

Le choix d’un plancher chauffant pour une maison très bien isolée en Provence n’est plus pertinent.

Vous souhaitez plus d’informations sur les constructions BBC ou sur la norme RT 2012 ? N’hésitez pas à nous contacter par le biais du formulaire de contact ou au 04 42 12 38 97 !

Ce contenu a été publié dans Maison BBC au quotidien, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Le plancher chauffant est-il encore synonyme de confort ?

  1. Alex Leclerq dit :

    Je voudrais bien avoir un tel plancher chez moi. Je dois faire reparer ma climatisation a repentigny d’abord

Les commentaires sont fermés.